Le Guide pratique pour toute la famille : Simplifiez vos recherches
Vous êtes ICI : Accueil > Loisirs - Jeux > Jeux ludo-éducatifs > Kidilangues

Fiche de Kidilangues


Toutes les fiches
Dernières fiches ajoutées



Kidilangues

 
kidilangues

Élaboré avec des professionnels de l'éducation, Kidilangues se propose d'initier les enfants âgés de 3 à 10 ans, aux langues étrangères. Ils pourront, par le jeu, exercer leurs oreilles aux sonorités d'autres pays.
Vous pourrez tester gratuitement quelques jeux et avoir un aperçu de certaines activités mais pour avoir accès à l'ensemble des services de Kidilangues il vous faudra souscrire à un abonnement. Deux possibilités s’offrent alors à vous : vous abonnez au mois pour 3,90€ ou à l'année pour 39€, soit deux mois gratuits.

Le site propose différentes activités ludiques entièrement animées (visuelles et sonores) pour apprendre le français, l'anglais, l'espagnol, l'arabe, le chinois ou encore le soninké (langue d'un peuple d'Afrique de l'Ouest). Les enfants pourront entendre les consignes des jeux ou les lire et les histoire et comptines sont racontées mais également accompagnées de leurs textes. Parfait pour se familiariser avec les mots entendus.
Pour les textes en langue étrangère vous pourrez même lire une transcription phonétique (pour les caractères chinois par exemple) et une traduction, histoire de comprendre de quoi il retourne.

Kidilangues est sans publicité,vous pourrez donc aisément laisser les enfants devant le site en toute tranquillité. Oui parce que le site est super pour les enfants mais certaines chansons ont tendance à rester longtemps dans la tête des parents. Remarquez, pourquoi ne pas vous y mettre vous aussi ?


Les + : Apprendre différentes langues en s'amusant, activités ludiques animées, sans publicité

Faites connaître Kidilangues :




Avis des internautes

 

Faites part de votre avis


Espace Annonceur

 

Copyright © 2009-2012 Sitanet LM - Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle est interdite - Mentions légales - Contact



Remerciements : Gino Santa Maria - Fotolia.com